www.faune-iledefrance.org
 Visiteur Anonyme  [J'aimerais participer]
VisionatureVisionature
Accueil
 
Les partenaires
Consulter
  Les observations
    - 
Les 2 derniers jours
    - 
Les 5 derniers jours
    - 
Les 15 derniers jours
     Données et analyses
       - 
Belle Dame 2019
       - 
Citron 2019
       - 
Grande Tortue 2019
       - 
Vulcain 2018
       - 
Brunette hivernale 18-19
       - 
Grenouille agile 2019
       - 
Grenouille rousse 2019
       - 
Rainette verte 2019
       - 
Salamandre tachetée 2019
       - 
Triton palmé 2019
       - 
Hérisson d'Europe 2019
       - 
Lièvre d'Europe 2019
       - 
Ragondin 2019
       - 
Caille des blés 2019
       - 
Canard chipeau 2019
       - 
Engoulevent d'Europe 2019
       - 
Gobemouche gris 2019
       - 
Guifette noire 2019
       - 
Hypolaïs polyglotte 2019
       - 
Martinet noir 2019
       - 
Merle à plastron 2019
       - 
Mésange boréale 18-19
       - 
Moineau friquet 2019
       - 
Pic mar 2019
       - 
Pouillot siffleur 2019
       - 
Rossignol philomèle 2019
       - 
Rougequeue à front blanc 2019
       - 
Mante religieuse 14-17
 - 
Les galeries
Information
 - 
Toutes les nouvelles
 - 
Sur votre agenda
  Aide
    - 
Droits d'accès
    - 
Espèces à publication limitée
    - 
Explication des symboles
    - 
les FAQs
  Statistiques d'utilisation
Atlas avifaune
 - 
Atlas
 - 
La faune de votre commune
 - 
Cartes de présence
Utilisation du Site
 - 
Les différents modes de saisie
 - 
Code d'usage
 - 
Prise en main
 - 
Application NaturaList
 - 
Téléchargements
 - 
Où saisir mes observations en dehors de l'île-de-France?
Enquêtes naturalistes et suivis
 - 
Enquête hirondelle (2012-2013)
 - 
Synthèse de l’étude Hirondelle de fenêtre en Ile-de-France de 2013 à 2017
Papillons
 - 
Introduction à la saisie des Hétérocères
 - 
Les Synthèses Rhopalos en Île-de-France
Etudes à partir de Faune-IDF
 - 
Utilisations des données
 - 
Formulaire de demande de synthèse de données Faune IDF
 - 
Projet Observatoire Participatif de la Biodiversité du Plateau de Saclay
 - 
L'afflux de Sizerins de l'hiver 2017-18
 - 
Avifaune du massif de Rambouillet
 - 
Note de Synthèse 2013-2014 sur le Balbuzard pêcheur en région Ile-de-France
 - 
Synthèses des observations ornithologiques dans les Boucles de la Marne
 - 
La météo du printemps 2013 et la reproduction de la Sittelle torchepot
 - 
L’impact de la météorologie du mois de mars 2013
 - 
Pression d’observation et variations du nombre de données sur Faune-IdF
 - 
Synthèse des observations d'oiseaux rares au Bois de Vincennes
Homologation (Oiseaux)
 - 
Un nouveau Comité d’Homologation Régional
 - 
Rapports CHR
 - 
Homologation CHR/CHN
Orthoptères
 - 
À propos de la saisie des orthoptères sur Faune Île-de-France
Les liens

Toutes les nouvelles
page :
 
<
1
2
3
4
5
6
7
8
9
>
>|
Nbre/page :
nbre : 185
 
jeudi 14 mars 2019
Oiseaux
Synthèse Ornithologique du bassin de Saulx-les-Chartreux

Les suivis locaux réguliers contribuent à une meilleure connaissance des espèces et enjeux de conservations associés à l'échelle d'un site. Robin Panvert nous propose ici une synthèse locale pour le bassin de Saulx-les-Chartreux, sur lequel 174 espèces ont été contactées depuis l'an 2000.

posté par Stanislas Wroza
 
mardi 5 mars 2019
Le protocole EPOC entre en piste !

Les oiseaux communs subissent un déclin dramatique et constant. En France, notre méthode actuelle de saisie des données naturalistes nous permet de bien appréhender les variations de répartition des espèces mais pas d’estimer leurs populations ou d’évaluer finement leurs tendances. Pourtant, nous avons besoin de ces informations pour alerter la société et mener des actions de conservation efficaces.

Le programme EPOC (Estimation des Populations d’Oiseaux Communs), qui vient en complément du célèbre programme STOC, vise à répondre à cette lacune.

Si vous savez identifier les oiseaux les plus communs en visuel et à l’oreille, vous pouvez y contribuer activement. Pour savoir comment procéder, il vous suffit de visionner cette courte vidéo : https://youtu.be/f1WfqqAq-PY

Pour en savoir plus, vous pouvez aussi consulter la page EPOC de Faune-France : https://www.faune-france.org/index.php?m_id=20023

En vous remerciant pour votre implication, nous vous souhaitons de belles observations.

posté par Frédéric Malher
 
samedi 2 février 2019
Oiseaux
C’est le moment de chercher les Sizerins flammés et cabarets !

Cet hiver, très peu de Sizerins ont été observés dans notre région : tout juste une douzaine fin janvier, alors que l’hiver dernier ils se comptaient par centaines...

Le défi du moment consiste à préciser l’espèce entre Sizerin cabaret (la plus commune, nichant notamment dans les Alpes et les Îles Britanniques) et Sizerin flammé (l’espèce boréale nichant du nord de la Scandinavie à la Sibérie). L’hiver dernier (2017-2018) cette dernière a connu un afflux exceptionnel dans notre région avec plus de 300 oiseaux homologués par le CHR. S’agissait-il d’une phénomène ponctuel ou d’une tendance nouvelle ? Vous pouvez nous aider à y voir plus clair !

Où chercher des Sizerins ?

L’hiver, les deux espèces fréquentent de préférence les bois de bouleaux dont ils consomment les graines. Mais on peut aussi, comme l’hiver dernier, les trouver parfois dans les parcs urbains, les cimetières ou les jardins, notamment sur des Paulownias, arbres d’ornement communs dans Paris. L’an dernier, c’est même Paris intra muros qui a accueilli le plus grand nombre de Sizerins flammés, avec en tout plus de 130 oiseaux !

Comment distinguer le Sizerin flammé du cabaret ?

Jusqu’en 2016 ils étaient considérés comme une seule et même espèce. Depuis que la Commission de l’Avifaune Française les a séparés, il devient important d’apprendre à les distinguer. Le Sizerin cabaret, de loin le plus commun chez nous, a une teinte générale chaude, fauve cannelle. Le Sizerin flammé se distingue par une corpulence supérieure, un plumage plus pâle à dominante gris-beige, de nettes stries blanches sur le dos, un croupion blanc plus ou moins tacheté, un sourcil pâle marqué, des joues grises, de nettes barres alaires blanches et chez les mâles adultes, une poitrine plus rose que rouge. Les oiseaux de premier hiver sont beaucoup plus difficiles à identifier du fait de leur plumage plus brun qui peut prêter à confusion. Pour compliquer le tout, les deux espèces peuvent parfois s’associer l’hiver au sein des mêmes troupes. Dans tous les cas, l’idéal est de réaliser des photos sous différents angles, montrant le maximum de critères. L’identification précise pourra toujours se faire après coup !

En cas de doute, vous pouvez toujours saisir votre observation en « Sizerin indéterminé »... mais bien sûr ce n’est pas l’idéal !

Des photos pour comparer

Grâce aux contributeurs de Faune-Ile-de-France qui déposent des photos, vous pouvez voir des images des deux espèces de sizerins en suivant ces liens (la deuxième photo du premier lien est particulièrement pédagogique) :

https://www.faune-iledefrance.org/index.php?m_id=54&mid=59801

https://www.faune-iledefrance.org/index.php?m_id=54&mid=59532

https://www.faune-iledefrance.org/index.php?m_id=54&mid=58611

https://www.faune-iledefrance.org/index.php?m_id=54&mid=58289

posté par Philippe Maintigneux
 
samedi 2 février 2019
Chaque mois, en savoir plus sur une espèce...

Chaque mois, sur le site de la délégation LPO d'Île-de-France, vous pourrez apprendre à mieux connaître une espèce grâce à la rubrique "Espèce du mois", rédigée par des adhérents de l'association.

Pour février 2019, c'est la Chouette hulotte qui est à l'honneur : http://www.lpo-idf.fr/?pg=sp&sp=126

Chouette hulotte

Photo : Jacques Coatmeur

posté par Philippe Maintigneux
 
lundi 21 janvier 2019
Oiseaux
26 & 27 janvier 2019 – Week-end national de comptage des oiseaux des jardins

 

26 & 27 janvier 2019 – Week-end national de comptage des oiseaux des jardins

Pour la septième année consécutive, tous les citoyens sont invités à compter durant 1h les oiseaux de leur jardin et à nous faire part de leurs observations. Que vous soyez en ville ou à la campagne, vous pouvez participer !

Comment faire ?

Il n’est pas nécessaire d’être un expert, il suffit d’avoir un peu de temps, d’aimer regarder ce qu’il se passe dans son jardin et de savoir compter. Facile !

-          Choisir un jour d’observation, samedi 26 ou dimanche 27 janvier, et un créneau d’1h, idéalement en fin de matinée ou début d’après-midi, lorsque les températures sont un peu plus chaudes et les oiseaux plus actifs ;

-          Trouver un lieu d’observation, un jardin ou un balcon, à la ville ou en campagne. Un parc public peut également servir de lieu d’observation ;

-          Compter et noter durant 1 heure tous les oiseaux qui visitent le jardin. Pour les reconnaitre plus facilement, des fiches sont disponibles sur le site de l’Observatoire ainsi qu’une fiche d’aide pour le comptage ;

-          Transmettre les données sur le site de l’Observatoire des oiseaux des jardins :www.oiseauxdesjardins.fr ou sur la base de données locale de votre département.

Besoin d’aide ?

L’équipe de l’Observatoire des oiseaux des jardins reste à la disposition des participants pour les aider à identifier les oiseaux observées en envoyant de simples photos à : oiseauxdesjardins@lpo.fr.

Si vous avez des questions techniques sur le fonctionnement du site ou si vous rencontrez un problème, nous vous invitons dans un premier temps à consulter le Guide d’aide disponible <<ici>>.

------------------------------------------

Merci par avance pour votre aide et bonne journée

posté par Olivier Laporte
 
vendredi 18 janvier 2019
Oiseaux
Statut de la Mésange boréale en Ile-de-France

Depuis le début des années 2000, la Mésange boréale a connu un fort déclin dans notre région. A l'exception d'un bastion subsitant dans le Nord Est de la Seine-et-Marne, sa présence reste à confirmer dans le reste de la région.

Nous invitons donc les observateurs à rechercher la Mésange boréale dans tout milieu favorable (saulaies marécagueses notament) afin de clarifier le statut de l'espèce en Ile de France. Compte-tenu du taux d'erreur particulièrement élevé sur l'identification (Mésange nonnette très similaires, et cris parfois trompeurs), le comité de validation a également du réhausser les exigences pour la validation des données. En dehors des populations clairement connues, une documentation (bonnes photographies et/ou enregistrements) sera désormais systématiquement exigée.

En vous remerciant pour votre vigilance et votre compréhension !

 

posté par Stanislas Wroza
 
vendredi 16 novembre 2018
Oiseaux
C'est parti pour la 5e saison de BirdLab !

BirdLab est une expérience de science participative basée sur l'observation et le jeu sur Smartphone permettant d'étudier le comportement de nourrissage des oiseaux en hiver. Elle est proposée par Vigie-Nature, le programme de science participative du Muséum national d'Histoire naturelle, en partenariat avec la LPO et AgroParisTech.

Pour les joueurs fraîchement inscrits, nous vous rappelons qu’il faut placer deux mangeoires identiques, distantes d’un à deux mètres, alimentées avec des graines de tournesol. 

A partir du 17 novembre, vous pourrez recommencer à nourrir vos oiseaux et à les observer. Vos mangeoires sont-elles prêtes? Vous trouverez sur ce lien un tutoriel pour fabriquer des mangeoires plateau en deux coups de scie (ou presque !).

Ensuite, il vous suffit de télécharger l’application, de valider le quiz et d’attendre au plus quelques jours que les oiseaux repèrent votre petit restaurant.

l'équipe Faune Ile-de-France

posté par Olivier Païkine
 
dimanche 11 novembre 2018
Rencontres naturalistes de l'Agence régionale pour la biodiversité

La LPO IDF a le plaisir de relayer cette information de l'ARB : 

La 10è édition des rencontres naturalistes se tiendra le samedi 1er décembre à la Halle Pajol (Paris 18è) ! Rendez-vous ici pour le détail du programme

Pour vous inscrire (gratuit mais obligatoire), cliquez ici !

 

Merci de penser à vous désinscrire si vous changez d'avis entre temps.
 
Au plaisir de s'y rencontrer !
posté par Olivier Laporte
 
mardi 30 octobre 2018
Aidez le Centre d'Accueil de la Faune Sauvage de Maisons-Alfort !

Bonjour à tous,

nous avons reçu cet appel à l'aide du principal centre d'accueil de la Faune sauvage du Grand Paris : c'est la destination en particulier de quasiment tous les oiseaux trouvés à Paris et Petite Couronne : un certain nombre de jeunes pèlerins nés à Ivry ou à Beaugrenelle leur doivent la vie...

De graves menaces pèsent sur le centre de Maisons-Alfort et il a besoin de notre aide !

Frédéric Malher

 

Faune Alfort a besoin de vous ! Depuis 25 ans, nous nous engageons à soigner la faune sauvage en détresse et à développer l'offre de soin en Île-De-France. Dans un futur proche, notre centre d'accueil de la faune sauvage, le CEDAF, va perdre ses volières de réhabilitation nécessaires à la préparation des animaux au relâcher, pour cause de travaux. Il est urgent pour nous de construire un nouveau centre de réhabilitation. 

Un projet de financement participatif sur la plateforme Ulule a été lancé pour pouvoir réunir les premiers fonds essentiels au démarrage des travaux.
 Nous faisons appel à vous pour partager notre projet à vos réseaux et aux personnes sensibles à notre cause.

Pour contribuer et/ou partager, voici le lien : https://fr.ulule.com/cedaf-faune-sauvage/
 
Bien cordialement,
Alice De Ronne
-- 

Service Communication 
Association Faune Alfort
posté par Frédéric Malher
 
mercredi 24 octobre 2018
Araignées
Ouverture à la saisie de l'Argiope frelon

Afin de suivre la progression vers le Nord de cette espèce d'affinité méridionale, l'Argiope frelon, araignée facilement identifiable, a été ouverte à la saisie sur Faune-Ile-de-France.

Toute donnée devra être accompagnée d'une ou plusieurs photographies, pour une première saisie.

Voici la cartographie nationale obtenue à ce jour :
https://www.faune-france.org/index.php?m_id=30251

Les autres taxons ne sont aujourd'hui pas disponibles, et les statuts de rareté non définis, car il n'y a pas d'équipe de validation en place, et l'identification précise est affaire d'expert. Toutefois les spécialistes peuvent se manifester s'ils souhaitent engager l'ouverture d'autres espèces à huit pattes et valider des données.

D'ores et déjà, les personnes saisissant des données d'araignées via l'application Naturalist sont invitées à accompagner leurs observations d'une ou plusieurs photographies ne laissant pas de doute quant à l'indentification, sinon les données seront considérées comme invalides par défaut.Merci à tous d'accepter cette règle un peu contraignante mais qui vise à assurer la qualité de notre base de données.

posté par Olivier Laporte
page :
 
<
1
2
3
4
5
6
7
8
9
>
>|
Nbre/page :
nbre : 185

Ligue pour la Protection des Oiseaux Délégation Île-de-France
Visionature
VisioNature est un outil développé avec la collaboration du réseau LPO. Grâce aux technologies Internet, débutants, amateurs et professionnels naturalistes, peuvent partager en temps réel leur découverte et ainsi améliorer la connaissance et la protection de la faune
Biolovision Sàrl (Switzerland), 2003-2019