www.faune-iledefrance.org
 Visiteur Anonyme  [J'aimerais participer]
VisionatureVisionature
Accueil
 
Les partenaires
Consulter
  Les observations
    - 
Les 2 derniers jours
    - 
Les 5 derniers jours
    - 
Les 15 derniers jours
     Quelques cartes dynamiques
       - 
Grillon des bois 2022
       - 
Cériagrion délicat 2022
       - 
Nymphe au corps de feu 2022
       - 
Onychogomphe à pinces 2022
       - 
Azuré des nerpruns 2022
       - 
Grande Tortue 2022
       - 
Salamandre tachetée 2022
       - 
Hérisson d'Europe 2022
       - 
Lièvre d'Europe 2022
       - 
Bouscarle de Cetti 2022
       - 
Cisticole des joncs 2022
       - 
Grande Aigrette 2022
       - 
Huppe fasciée 2022
       - 
Mésange boréale 18-22
       - 
Moineau friquet 2022
       - 
Pie-grièche écorcheur 2022
       - 
Rousserolle verderolle 2022
 - 
Les galeries
Information
 - 
Toutes les nouvelles
 - 
Sur votre agenda
  Aide
    - 
Espèces à publication limitée
    - 
Explication des symboles
    - 
les FAQs
  Statistiques d'utilisation
Atlas
 - 
Atlas des oiseaux nicheurs
 - 
La faune de votre commune
 - 
Cartes de présence
Utilisation du Site
 - 
Prise en main
 - 
Code d'usage
 - 
Les différents modes de saisie
 - 
Application NaturaList
 - 
Où saisir mes observations en dehors de l'Île-de-France?
 - 
Téléchargements
Enquêtes naturalistes et suivis
Le Passer (revue de la LPO-IdF)
Etudes à partir de Faune-IDF
Oiseaux rares
Libellules
Papillons
Orthoptères
Arachnides
Les liens

Toutes les nouvelles
page :
1
2
3
4
5
6
7
8
9
>
>|
Nbre/page :
nbre : 291
 
vendredi 1 juillet 2022
Oiseaux
La synthèse oiseaux rares 2021 est en ligne !

Un peu de lecture avant de partir en vacances : découvrez la dernière synthèse annuelle sur les oiseaux rares dans notre région. L'occasion de revivre les temps forts ornithologiques de l'année passée grâce aux données et documents partagés par plusieurs centaines d'observateurs. L'article se termine sur un bilan décennal pour apporter un peu de recul sur des découvertes qui ne sont pas uniquement anecdotiques.

Téléchargez la synthèse oiseaux rares 2021

posté par Yves Massin
 
mardi 14 juin 2022
Oiseaux
Pour rappel

Avant le 31 aout : saisissez vos données STOC, EPOC-ODF, Observatoire Rapaces, et LIMAT sur Faune France ou sur NaturaList selon les modalités propres à chaque suivi.

posté par Eric Grosso (LPO IdeF)
 
mardi 14 juin 2022
Oiseaux
Observatoire Rapaces (Mise à jour)

Vu sur le site de l'Atlas Oiseaux de France.

Chaque année, nous avons besoin de volontaires pour suivre les carrés de l'observatoire rapaces. Quatre carrés sont suivis cette année. 

Le lien  pour les inscriptions du 05 juillet est diponible : https://mailchi.mp/lpo.fr/inscription-webinaire-observatoire-rapaces

 

posté par Eric Grosso (LPO IdeF)
 
lundi 13 juin 2022
Google Maps rayé de la carte
 
 
NaturaList, Faune-France et ses déclinaisons régionales proposent une série de fonds de carte pour vous permettre de saisir précisément vos observations.

 

L'utilisation des cartes Google Maps étant devenue payante, nous vous proposons de basculer dès aujourd'hui vers des fonds cartographiques libres de droits et plus précis, avant que les cartes Google ne soient supprimées de nos systèmes.

Nous vous recommandons de sélectionner les photographies IGN Ortho HR 20 cm, dont la précision est remarquable et la carte IGN Plan v2, pour disposer d'une carte zoomable.

Pour choisir votre fond de carte par défaut sur NaturaList, il suffit :

- d'ouvrir les paramètres (3 petits traits horizontaux en haut à gauche de l'écran) ;

- d'ouvrir les préférences, symbolisées par une roue dentée ;

- d'ouvrir "Couche cartographique" et d'y selectionner la couche IGN souhaitée IGN Ortho HR 20 cm ou IGN Plan V2.

Vous pouvez aussi à tous moments, changer de carte au moment de la saisie, en cliquant sur l'icone "couches" au haut à gauche de votre carte.

 

  posté par Philippe Jourde lundi 13 juin 2022, 04:40

Légende de l'image : fonds de carte IGN accessibles sur NaturaList et Faune-France, à gauche IGN Ortho HR 20 cm, à droite IGN Plan v2. En zoomant, il est possible de positionner très précisément vos observations.

posté par Eric Grosso (LPO IdeF)
 
jeudi 9 juin 2022
Oiseaux
Code d'usage

Il existe un code d'usage de Faune Ile de France que tout utilsateur peut trouver sur le site à la rubrique "utilisation du site".  La saison de reproduction bat son plein et il peut être tentant de faire des photos des oisillons au nid. Même si vous prennez toutes les précautions possibles, nous ne souhaitons pas encourager cette pratique. Il est donc prévu que :

4) Les photographies et les sons déposés sur http://www.faune-iledefrance.org/ne doivent pas impliquer de dérangements pour les espèces. Nous en appelons à la responsabilité des photographes et des preneurs de sons de n’utiliser aucune technique pour attirer leurs sujets (repasse, appeaux, nourrissage, etc.), quelle que soit la saison. Enfin, les photos d'oiseaux au nid, très dérangeantes, doivent être proscrites ou extrêmement limitées, et ne sont pas tolérées sur http://www.faune-iledefrance.org/, que ce soit des adultes en train de couver, de nourrir des jeunes, ou des jeunes seuls. Même si toutes les précautions ont été prises pour réaliser le cliché, cela peut inciter des personnes non expérimentées à en faire de même et provoquer l'abandon du nid par les adultes. Les photos d'oiseaux en main ne sont également pas tolérées. Les administrateurs de http://www.faune-iledefrance.org/se réservent le droit de supprimer des clichés douteux au regard de ces quelques critères. Il est rappelé également qu'il est interdit de manipuler ou de capturer des espèces protégées, et dans le cadre d'études scientifiques, il est obligatoire d’avoir certaines autorisations administratives spécifiques.

Merci d'en tenir compte.

posté par Eric Grosso (LPO IdeF)
 
mardi 7 juin 2022
Oiseaux
Données d’absence, comment faire ?
 
Comment procéder pour saisir des données d’absence ? Voyons deux exemples tirés de Faune-France.

 

Un observateur entreprend le recensement des amphibiens des mares de sa région. Il prospecte chaque point d’eau et quand rien n’est observé, note pour la localité « 0 Amphibien indéterminé Amphibia sp » avec pour remarque "Aucun amphibien"…

Cette donnée est problématique, car elle est impossible à interpréter. En outre, elle concerne un taxon, certes indéterminé, mais un taxon tout de même. Comment faut-il procéder pour rendre ce type de prospection exploitable ?

En fait, c’est très simple. Avec NaturaList, au lieu de saisir une donnée isolée, il suffit de lancer une « Liste sur le terrain » dès le début de la prospection de la mare. Si on trouve une espèce, on la note, sinon, à la fin de la prospection, on termine la liste sans rien saisir. Le formulaire se réfère désormais à une véritable absence d’espèce ET, et c’est là l’élément le plus important, on connaît désormais la durée de la prospection et le parcours effectué sur le site (si la trace a été enregistrée). Dès lors, il est possible de considérer la donnée d’absence en évaluant l’effort de prospection. Elle a maintenant un sens.

Autre exemple : ce même naturaliste, décidemment très mobilisé, mène une campagne de recherche de la loutre. Il prospecte ponts et barrages et note la présence d'indices de l’espèce, ainsi que leur absence sous la forme : « 0 Loutre d’Europe ». Comme précédemment, on ne sait rien de l’effort mené pour rechercher le mystérieux mustélidé. Pourtant, notre contributeur applique rigoureusement un protocole de recherche ; mais lui seul le sait… Là encore, la saisie par « Liste sur le terrain » avec NaturaList permet d’effectuer un relevé disposant d’une heure de début et de fin, ainsi que du tracé du parcours de prospection. L’inventaire étant ciblé, après avoir sélectionné le groupe faunistique, notre mammalogiste coche la case « Je n’ai pas signalé toutes les espèces ». Il indique ainsi clairement qu’il y avait peut-être d’autres mammifères sur le site, mais que leur présence n’est pas considérée. Associée à un code étude, cette information d’absence devient compréhensible. Evidemment, on pourrait souhaiter que, quitte à être sur le terrain, notre observateur note les autres mammifères dont la présence a été détectée (Ragondin, Campagnol amphibie), mais c’est une autre histoire…

Bref, mieux vaut une donnée d’absence qu’une absence de données. Mais surtout, une donnée d’absence collectée correctement peut être aussi riche d’enseignement qu’une donnée de présence. Ce type d'information doit cependant être collectée dans un cadre précis et, dans la plupart des cas, un inventaire par liste complète évite d'avoir à renseigner des absences, induites par défaut.

posté par Philippe Jourde samedi 21 mai 2022, 05:04

 

Légende de l'image : les données d'absence, de la roupie de sansonnet ? Pas toujours. © Christiane Anderson

posté par Eric Grosso (LPO IdeF)
 
mercredi 1 juin 2022
Oiseaux
Si en mai fais ce qu'il te plaît, en juin mets des codes atlas !

Pourquoi mettre des codes atlas ou pas ! 

Les codes atlas permettent de caractériser le statut nicheur d’une espèce en trois catégories : possible/ probable / certain.  

Nous utilisons fréquemment les codes atlas pour sélectionner les données en fonction du statut reproducteur soit pour savoir si sur un territoire (un PNR, une commune, une forêt etc.) une espèce est nicheuse soit pour étudier pour une espèce les paramètres de sa reproduction (date d’envol des jeunes, etc.).  

Dans ces cas, la sélection des données se fait sur les codes atlas et non sur les remarques ou détails associés aux données. Le volume toujours plus important de données à gérer nous oblige à automatiser au maximum les opérations de tri et de sélection.  

Si vous voulez faciliter l’utilisation de vos données, il faut penser à mettre des codes atlas.

Il existe quelques cas pour les premiers codes atlas et pour des espèces à grand rayon de déplacement (laridés, rapaces) ou il peut ne pas être pertinent de mettre un code de type présent dans son habitat durant sa période de nidification. Dans tous les autres cas cela est pertinent.  

Aujourd'hui, nous pouvons saisir des données de différentes façons sur les sites Faune France / Faune Ile de France ou sur Naturalist.  Il faut faire attention car les numéros des codes atlas ne sont pas forcément identiques : un mâle chanteur durant sa période de reproduction est codé 3 sur Faune Ile de France mais 2 sur Faune France et Naturalist. Faites attention aux automatismes lors de la saisie.  

Belles obs !  


 

posté par Eric Grosso (LPO IdeF)
 
lundi 30 mai 2022
Oiseaux
L'autre perruche ...

La Perruche à collier est maintenant bien installée dans notre région mais ce n’est pas la seule perruche.  La Perruche alexandre est également présente dans les parcs de la région.  Faire la différence entre les deux espèces demande un peu d’attention. Christian Gloria fait un point sur l’installation de cette espèce dans notre région et propose des pistes pour l’évolutions à venir cette population. L’article paru dans le PASSER est à retrouver sur le site de la LPO Ile de France 

Perruche alexandre  - Yves Massin

Photo Yves Massin

posté par Eric Grosso (LPO IdeF)
 
mardi 24 mai 2022
Oiseaux
Jeu concours
Pour remercier le réseau des observateurs de Faune-France et dynamiser encore la collecte des données ornithologiques selon le mode de saisie le plus riche d’information, Faune-France et la LPO vous proposent de gagner cinq exemplaires de l’Atlas des oiseaux migrateurs de France.

 

Un gagnant sera tiré au sort pour chacune des cinq catégories suivantes :

  • les contributeurs au programme EPOC ;
  • les contributeurs ayant transmis au moins 100 EPOC (en nombre d’EPOC transmis) ;
  • les dix plus importants contributeurs au programme EPOC (en nombre d’EPOC transmis) entre 1er juillet et le 31 aout ;
  • les dix contributeurs ayant transmis des EPOC dans le maximum de mailles ;
  • les dix plus importants contributeurs au programme EPOC ODF (en nombre d’EPOC-ODF transmis).

Ce jeu concours concerne les EPOC et EPOC-ODF effectués en 2022 et les observations associées aux codes EPOC et EPOC-ODF nationaux. Les contributeurs à l’Atlas des oiseaux migrateurs (rédacteurs, relecteurs, photographes), déjà destinataires de l’ouvrage, sont exclus des tirages au sort.  Les gains ne sont pas cumulables et chaque observateur ne peut recevoir qu’un ouvrage.

La LPO et Faune-France vous souhaitent bonne chance et surtout de belles observations.

posté par Eric Grosso (LPO IdeF)
 
lundi 16 mai 2022
Oiseaux
Babillarde orientale et Fitis hivernal dans Le Passer

Le comité de rédaction du Passer – revue scientifique de la LPO-IdF – a le plaisir d'annoncer la publication de notes sur l'hivernage d'une Fauvette babillarde orientale et le séjour d'au moins 3 semaines d'un Pouillot fitis en décembre. Vous pouvez télécharger ces notes aux adresses https://lpo-idf.fr/site/_fichiers/pages/article_babillarde.pdf  et https://lpo-idf.fr/site/_fichiers/pages/article_grandsmoulins.pdf
Nous en profitons pour vous rappeler que Le Passer est disponible gratuitement sur le site de la LPO-IdF au fur et à mesure de la composition des articles. Cette année déjà un article sur les pics, un sur la nidification de 7 espèces d'Ardéidés à St-Quentin-en-Yvelines et l'établissement en cours d'une population de Parruche alexandre.
Le numéro 55 en cours et les précédents sont consultables à l'adresse https://lpo-idf.fr/?pg=publications&ar=ps

posté par Frédéric Malher
page :
1
2
3
4
5
6
7
8
9
>
>|
Nbre/page :
nbre : 291

Ligue pour la Protection des Oiseaux Délégation Île-de-France
Visionature
VisioNature est un outil développé avec la collaboration du réseau LPO. Grâce aux technologies Internet, débutants, amateurs et professionnels naturalistes, peuvent partager en temps réel leur découverte et ainsi améliorer la connaissance et la protection de la faune
Biolovision Sàrl (Switzerland), 2003-2022